Résultats de la Blueberry Jam 2017

Organisé par Game Dev Network (GDN), la Blueberry jam est un concours annuel de développement de jeux vidéo. Cette année elle s’est déroulée du 3 au 11 juin 2017. Les 21 équipes participantes on disposées d’une semaine pour noter et commenter les jeux de leurs concurrents. Depuis hier, les résultats sont désormais disponibles !

Le système de notation

La semaine dernière, je racontais dans cet article les détails de ma participation à la jam de GDN. Juste avant de le rédiger, j’avais testé et noté toutes les entrées du concours. N’importe quel utilisateur d’itch.io peut noter un jeu, même s’il n’a pas lui-même participer au concours. Le système de notation propose de donner une à cinq étoiles dans chacune des trois catégories suivantes : originalité, fun factor et concordance avec le thème. On en calcule la moyenne générale qui sera utilisée pour le classement final. Nous ne sommes pas obligés de noter tous les jeux, ainsi certains obtiennent plus de notes que d’autres. Pour rétablir l’équilibre, on ajuste le score brut avec la médiane du taux du nombre de notes par jeux pour donner le score final. Les deux scores sont visibles sur la page du résultat mais seul le score final compte pour le classement, évidemment !

Le Podium

Comme je l’avais espéré, le grand vainqueur est bien Deathwish Donny ! Avec une moyenne générale de 4.2, l’équipe d‘Alex Billedeaux rafle la première place dans la catégorie concordance avec le thème, la seconde en fun factor et la troisième en originalité. Une place largement méritée pour ce travail propre aussi bien au niveau des graphismes que pour la jouabilité. Le jeu présente l’histoire de Donny, un homme-canon réputé pour la dangerosité de ses spectacles. Son numéro consiste cette fois-ci à se faire propulsé par un canon et à rebondir sur diverses scies circulaires, bumpers et autres objets tranchants. Ceci dans le but de faire augmenter le painometer, petite jauge évaluant la douleurs du masochiste circassien. Sanglant et addictif, ce jeu me rappelle la version gore de Yéti Sport. Il nous pousse à retenter notre chance jusqu’à ce qu’on arrive enfin au bout de cette interminable niveau, c’est sûrement la raison de sa si bonne note en fun factor. Personnellement, je n’ai jamais réussi à remplir la moitié du painometer, mais j’ai adoré !

Départ du niveau de Deathwish Donny. La jauge de douleur est visible en haut à droite.

La différence de score avec le second est très serrée puisque The Truth Is Inside You s’en sort avec une moyenne générale de 4.154 ! Ce jeu totalement what the fuck obtient la première place en originalité et la troisième en fun factor. Ce qui a fait la différence avec son prédécésseur est la concordance avec le thème : « are you trying to get yourself killed ». Le personnage créé par SnorkySnack étant une personne qui se découpe elle-même sans pour autant attenter à sa vie, à été jugé par certains légèrement hors-sujet. Ceci leurs à valu la 6ème place dans cette catégorie. Il est assez difficile de résumer le gameplay de ce jeu, le protagoniste prend au pied de la lettre l’adage « la vérité est en toi » et entreprend de se découper pour la trouver. Après avoir réfléchis et discuter avec vos organes, des choses étranges s’opèrent. Le mieux pour comprendre est de regarder la vidéo ci-dessous présentant tout les jeux de la jam, ou encore d’y jouer soit-même.

J’ai été étonné par le jeu occupant la troisième place. N’ayant pas trouvé le jeu très motivant, je n’avais pas su voir le potentiel de Who Am I?. Ce jeu consiste à trouver qui nous sommes, parmi une foule de personnages défilant le long de bifurcations. Pour le savoir, on peut se déplacer de haut en bas pour choisir quel embranchement souhaitons nous emprunter. Celui qui bouge comme nous l’attendions est donc nous même et nous devons lui tirer une balle. C’est un concept intéressant à développer et fort original il faut l’avouer, mais il m’avais laissé insatisfait sur le moment car je le trouvais trop linéaire. L’équipe de DyoXinE obtient la note toute ronde de 4.0 ! Ils sont deuxième en originalité, troisième en respect du thème et septième en fun factor. Des places bien mérité !

Je ne détaillerai pas le placement de tous les participants, vous pouvez allez voir les résultats ici. Parmi mes entrées favorites, The Death Of Daniel Smith est arrivé quatrième, avec une note de 3.867. C’est un point n’ click graphiquement magnifique et à la finition très propre. On incarne un agent secret qui en sait trop et doit donc chercher de quoi se suicider dans une grange.  Den Of Death et ses armes déblocables qu’en se donnant la mort après avoir assassiné suffisamment d’ennemis obtient la huitième place avec une moyenne générale de 3.385, mais est premier en fun factor !

Et mon jeu ?

Quant à moi, je suis positivement étonné d’obtenir la sixième place avec une moyenne générale de 3.432 ! Etant conscient du désordre régnant dans mon code et de tout les bugs et problèmes que cela impliqua dans le jeu, je ne pensais pas avoir une chance d’être dans le top 10. Je suis également sixième en originalité, huitième en concordance avec le thème et onzième en fun factor. J’ai donc perdu pas mal de points sur ce qui est le plus important dans une expérience vidéo-ludique : l’amusement du joueur ! Bien que j’avais organisé une petite session de play-test, je n’ai pas pu regarder mes testeurs jouer. Ces derniers ne m’ont envoyé que des retours positifs et des conseils d’améliorations. En regardant la vidéo test de la jam par Ferret Ondarocks, je me suis rendu compte que certains passages, que je surmontais aisément à force de tester mon jeu, étaient en fait trop étroits ! Cela génère de la frustration en ajoutant une difficulté non utile au contrôle, déjà rendu compliqué par le déplacement en miroir du second clone. De plus, le didacticiel est peut-être un peu mal fait et ennuyeux… En tout cas, cela me permet de conclure qu’il est plus important de regarder ses testeurs jouer, car ils peuvent omettre certains ressentis ou ne pas les exprimer car ils ne se rendent pas compte que cela peut être utile. Je pense qu’il est aussi préférable d’avoir deux sessions de test, en début et en fin de conception, et avec les mêmes joueurs pour pouvoir comparer ! Comme la vidéo ci-dessus ne montre pas le jeu en entier, je vous propose de consulté cet article expliquant le gameplay.

2 Commentaires

  1. Ehh super ce concours ! 🙂
    J’ai testé vite fait le début de ton jeu, l’univers et l’idée de base me plaisent beaucoup 🙂 Après, je suis pas très die&retry donc j’ai pas joué longtemps (bon, y a ça et le fait que je sois présentement au bureau, aussi haha) mais je suis assez impressionnée 🙂

Leave a Reply

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*